RSS
RSS


NC18 - Contient de la violence et de l'érotisme

2032, le visage de Chicago a bien changé... Et celui de la communauté thérianthropique également...
 
Nous sommes en avril 2032, l’hiver se termine enfin sur Chicago et après des neiges et des gelées
quelques peu excessives, le soleil commence à pointer le bout de son nez ! Il ne fait pas encore très
chaud et il faut donc continuer à se couvrir pour sortir, mais les rayons viennent redonner meilleure
mine à la ville et les gens viennent de nouveau se poser en terrasse pour prendre un café !
Les clans ne peuvent que constater la nette augmentation des disparitions. Les Bastardos quant à eux
s’énervent encore un peu plus sur le fait que quelqu’un vient vendre de la marchandise qui n’est pas
la leur sur leur territoire (même si tous les territoires restent touchés) et les esprits s’échauffent
de ne pas arriver à trouver qui sont les coupables !

 :: Introduce yourself :: Fiches personnages :: Les thérianthropes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Viktoriya Jarkov, police scientifique
Viktoriya Jarkov
Viktoriya Jarkov, police scientifique H0xs
Race : Félidé, petit gabarit, manul
Féminin
Humeur : Franche
Emploi : Membre de la police scientifique de Chicago – Biologiste responsable technique en génétique
Messages : 9
Points rp : 9
Félidé mangeur de croquettes ♫
Viktoriya Jarkov
Félidé mangeur de croquettes



Dim 15 Sep - 19:25

Jarkov Viktoriya  


Prénom : Viktoriya
Nom : Jarkov
Surnom : Vicky ?
Date de naissance : 16/07
Âge : 32 ans
Sexe : Féminin
Origines : Russe
Nationalité : Américaine
Orientation sexuelle : Bi ?
Emploi : Membre de la police scientifique de Chicago – Biologiste responsable technique en génétique
Groupe : CPD
Race : Félidé, petit gabarit, manul commun, Otocolobus manul manul


Identification


Goûts :
Viktoriya ne considère pas avoir des goûts compliqués. Un bon boulot bien fait dans les sciences et une soirée tranquille auprès de ses animaux de compagnies ou dans un bar est une bonne base pour une bonne journée. Elle aime tous les animaux dits de compagnie, mais elle n’aime pas quand ils ramènent des tiques à la maison. Les chances qu’elle les attrape sont tellement grandes. C’est pour ça qu’elle n’aime pas la nature, ces sales bestioles traîtresses et buveuses de sang ont le chic pour se poser sur elle. Elle se plaît donc beaucoup à la ville, même si elle regrette la présence de parc dans la ville. Saleté de bestioles qui vivent là-bas… Les soirées en bar sont son péché mignon. Elle apprécie les bons verres d’alcool et la compagnie de la gente masculine. Elle apprécie la compagnie de la gente féminine, mais dans une moindre mesure. Le jeu de la séduction est aussi un passe-temps très agréable. Même si elle va rarement très loin dans la relation. Et jamais au travail. Elle fait une séparation très claire entre vie professionnelle et vie privée.

Caractère :

Viktoriya est une femme brillante. Elle emmagasine des connaissances avec une facilité déconcertante. Et ce depuis sa plus tendre enfance. Sa curiosité l’a toujours mené à étudier plus, découvrir de nouvelles choses. Elle est avide de connaissances et se donne toujours les moyens d’en obtenir plus. C’est ainsi que les sciences l’ont intéressée. Il y a toujours des évolutions et pourtant elle ne devint pas chercheuse. Alors qu’elle en aurait été capable. Mais non, elle choisit la science médico-légale. Participer l’élucidation de crimes a quelque chose d’excitant. Et son sérieux est d’autant plus important que son job implique potentiellement de mettre des gens en prison. De manière indirecte, mais la preuve ADN est la preuve la plus solide trouvable alors elle et ses subordonné n’ont pas le droit à l’erreur. Alors elle veille au grain que chacun fasse sa part du travail et n’hésite pas à commenter le travail de chacun. Que ce soit de manière positive ou négative. Elle est perfectionniste et franche avec tout le monde. Seul le jeu de la séduction peut la faire aller dans les sous-entendus ou les compliments exagérés. Sinon, elle préfère largement des paroles directes et honnêtes. C’est aussi ce qu’elle exige de ses subordonnés ou de ses amis. Elle n’aime pas les non-dits. Même si elle se retient bien souvent de dire que son bar préféré est The Male. Surtout à ses collègues et relations professionnelles appartenant à la police. Elle dirige son équipe d’une main de fer, usant et abusant parfois de son autorité. Bien sûr, si cela dérange vraiment, vous pouvez toujours vous plaindre plus haut. Ou à elle. Elle vous écoutera bien sûr puis pointera du doigt chacune des raisons qui ont pu mener à ça. Ce qui sera peut-être un peu insultant. Bref, elle est intransigeante. Chacun doit faire sa part sans délais. Tout au travail doit être réglé comme du papier à musique. Dans la vie privée, elle est un peu plus calme. Elle est surtout moins manique. Au travail, tout à SA place, à la maison, les chats et chiens peuvent bien faire ce qu’ils veulent ou presque. Même si l’arrangement global et l’emplacement de certains objets ne bougent jamais ou du moins, sont promptement remis en place si déplacé pour quelconque raison.

Physique :
Viktoriya est une femme sûre d’elle et son maintien le montre. Elle se tient droite profitant de son mètre soixante-seize pour regarder facilement les autres dans les yeux. Elle est d’une corpulence normale avec un poids d’une soixantaine de kilos. Elle est plutôt fine avec de longues jambes et de longs bras. Sa poitrine n’est pas imposante, mais elle reste présente et est un atout indéniable dans le jeu de la séduction. Son visage est équilibré et d’un joli ovale. Elle possède un nez droit encadré dans une parfaite symétrie par deux prunelles gris acier. Sa bouche aux lèvres légèrement pulpeuse est facile à faire ressortir d’un trait de rouge à lèvres. Elle se maquille toujours pour sortir, mais jamais pour travailler. Tout simplement parce que le maquillage, en particulier le mascara gêne dans le travail. Vraiment, un microscope et du mascara font pas bon ménage. Enfin, elle n’utilise plus si souvent que ça un vieux microscope optique. Mais l’habitude est restée ou alors juste un maquillage léger. Ses cheveux sont d’un roux impeccable. Elle est très contente d’être rousse sans les désavantage qui vont souvent avec, comme une certaine fragilité de la peau. Mais elle n’en profite que très peu vu qu’elle déteste rester dehors surtout s’il y a des arbres. Tiques de malheur. Enfin, au moins elle ne chope pas de coup de soleil au moindre rayon. Elle peut même bronzer un peu. Mais ça peau reste globalement claire. Revenons à ses cheveux qui sont naturellement ondulé. Ils lui arrivent aux épaules et elle apprécie les garder à cette longueur où ils sont facilement rattachable. Pour le travail, naturellement. Sinon, elle préfère largement les avoir détaché et libre de voyager au vent. Elle en prend grand soin. Les cheveux sont aussi très importants dans le jeu de la séduction. C’est après tout l’une des premières choses que l’on remarque chez une personne. Pour son style vestimentaire, tout lui va. Donc selon les besoins elle choisit avec attention ses vêtements. Pour le travail, toujours en pantalon ou jean avec un t-shirt ou haut plus joli tant qu’il a des manches courtes. Elle cherche rarement à être belle pour le boulot. Mais cela reste soigné. Pour sortir, par contre, là elle peut s’habiller de manière variée dépendant du pourquoi elle sort. Mais elle aura presque toujours une veste à manches longues pour espérer d’empêcher ces bestioles traitresse de venir sur sa peau.

Révélations


Histoire :
Viktoriya Jarkov est née d’un mariage heureux entre un père ours brun de gros gabarit et une mère manul atavique de petit gabarit. Sergeï Jarkov était le dernier de sa famille originaire de West Ridge. Son désintérêt pour sa famille et son histoire et surtout, leurs affaires dans l’édition l’avait écarté de cela. Il avait la chance de pouvoir choisir ses partenaires comme il l’entendait. Et tout allait dans son lit, homme, femme, thérianthrope ou non. L’homme qui deviendra son époux quelques années plus tard fut d’abord l’un d’eux. Mais il ressentait déjà un lien puissant pour celui qui n’était encore qu’un singe. Il lâcha la plupart de ses partenaires pour lui accorder plus de temps. C’est l’un d’eux, jaloux qui initia la révélation de l’atavique. Cette jeune femme, armée d’un couteau, avait suivi le couple toute une nuit, cherchant le moment adéquat pour porter son coup. Jusqu’au dernier instant, elle avait hésité. Mais voir des marques d’attention qu’elle n’avait jamais eue la fit s’avancer l’esprit vide. Elle sortit son couteau et vint planter celui qui avait ravi le cœur de son amour. Elle qui ne voyait qu’elle-même aux côtés du gros gabarit. Après cet incident, le couple se sépara un temps. Sergeï ne regagna jamais sa vie d’avant. Il avait cessé de folâtrer et c’était trouvé un job et vivait plus loin de sa famille dont il cessa de gaspiller l’argent. Il avait décidé qu’il ne voulait pas risquer la vie de qui que ce soit. Il reprit aussi une activité qu’il avait abandonnée longtemps auparavant à cause de l’hypocrisie de son entourage, l’écriture. Il avait appris à ses dépens qu’on ne lui disait jamais la vérité quand il demandait si ce qu’il gribouillait était bon ou pas. Tout était toujours bon pour les employés de son père. Il se cacha derrière un pseudonyme et travailla d’arrache-pied pour se faire éditer dans une maison d’édition rivale à celle de sa famille. Même si cela arriva bien après ses retrouvailles avec son époux. Grigory Wronski était un jeune homme sans trop d'histoire plutôt attiré par les hommes. Il n'avait pas de réel partenaire fixe non plus. Même si quand cela devenu plus sérieux il laissa ses autres partenaires et cessa les coup d'un soir. Il était né et vivait dans North Side. Mais contrairement à Sergeï, sa famille cherchait moins à garder les origines russes. Ainsi, sa mère avait des origines françaises qui trainaient et son père avait des origines russe et polonaise. Après la tentative de meurtre sur sa personne, il se retrouva complètement perdu. Il avait passé quelques jours dans le coma et à son réveil tout avait changé. Sergeï l’avait quitté pour il ne savait quelle raison. Mais il connaissait son passif volage et infidèle. Un partenaire dans le coma est un partenaire qui ne satisfait pas les besoins de l’homme. Et surtout, il voyait maintenant des animaux à la place des gens. Il reçut l’aide des médecins qui lui expliqua longuement la réalité de ce monde et de ce qu’il était. Un atavique, un être prisé pour sa grande fertilité. Il retrouva Sergeï des mois plus tard après un contrôle très partiel de sa nouvelle nature. Ses sentiments lui firent complètement perdre les pédales au milieu de la rue. L’homme qu’il aimait était juste là. Il fit quelques pas pour attraper son bras larguant des phéromones sans arriver à se contrôler. Il lui roula une pelle et exigea de lui parler. Sergeï interloqué mis du temps à comprendre. Il finit par reconnaître l’homme qui de par sa faute s’était fait poignardé. Mais il avait changé, il était sûr qu’il était un singe avant. Et pourtant là, une queue de chat remuait et ces phéromones. Il avait à faire à un atavique. Il l’entraîna jusqu’à son appartement deux rues plus loin. Et là, après l’amour, ils discutèrent. Longtemps, Sergeï avait rappelé à l’ordre le contrôle de son amant plus d’une fois et prenait sur lui pour ne pas à nouveau le soumettre et lui faire l’amour. Avec la nouvelle nature non contrôlée de son amant, cette envie le tenaillait plus férocement que jamais. Alors qu’avant ils étaient parfaitement ambivalent. Ils échangeaient régulièrement les rôles selon leur humeur. Cela reviendra, mais bien plus tard. Ils reformèrent un couple et se marièrent quelques années plus tard.

Le couple donna naissance à quatre enfants, dont des jumelles. L’aîné, Maxim Jarkov, hérita de l’animal et du gabarit de son père. Une fierté pour la famille thérianthrope et un soulagement pour le couple. La grossesse avait été difficile et Sergeï craignait d’avoir gâché plus encore la vie de Grigory. C’est pourquoi ils mirent plusieurs longues années avant de retenter. Le deuxième né, cinq ans après Maxim, fut Yuriy, un garçon qui hérita de l’animal de son père mais son gabarit était plus faible. Il était de moyen gabarit. Les dernières nées furent les jumelles, près de trois ans après Yuriy et à l’aube du XXIème siècle. Elles héritèrent toute deux de l’animal et du gabarit de leur « mère ». Des vraies jumelles que rien ne différenciait physiquement. Et elles en jouèrent longtemps. Viktoriya est la première née des deux, trois minutes avant sa cadette Yekaterina.

Toute la famille grandit dans West Side. Les gangs, la violence, les enfants n’ignoraient pas leur existence. Ils avançaient comme tout le monde. Leurs parents insistèrent sur les dangers de la drogue, de l’alcool, de la bagarre. Aucun n’ignorait la tentative d’assassinat qu’avait vécu leur « mère ». Ce n’était peut-être pas la faute des gangs, mais le message était passé. Comme celui de ne pas jouer avec les sentiments des autres. Sergeï s’était aliéné tous ses enfants avec cette histoire. Chacun leur tour puisqu’ils avaient attendu leur quatorzième anniversaire avant de leur dire en même temps qu’ils leur donnaient plus de liberté pour leur temps libre. De cette période Viktoriya a de nombreux souvenirs et peu qu’elle puisse considérer aujourd’hui comme étant triste. Elle et sa sœur étaient inséparables et possédaient une curiosité insatiable. Elles s’entendaient bien avec leurs grands frères. Maxim déclamait déjà des textes et rêvait de la carrière d’acteur. Yuriy était plus réservé et discret. Mais sa curiosité similaire à celle de ces sœurs le mena sur des questions auxquels il n’avait pas pensé. Ils formèrent un trio dont Viktoriya s’éleva comme leader vers ses huit-dix ans. Ils partageaient tout et en cas de problème ils allaient d’abord voir leur aîné. Le premier secret qui les sépara fut l’histoire sur leur mère que leur parents leur faisaient jurer de ne pas dévoiler.  Maxim s’élevait donc comme une futur étudiant des arts de la scène et de l’audiovisuel alors que Yuriy reprochait un passé à son père qui se le reprochait déjà. Et il ne pouvait pas le dire à ses cadettes, il avait juré et il n’avait qu’une parole. C’est aussi depuis cette période qu’il ne jure plus. Ne pas faire de promesse pour ne pas en briser. Les jumelles, elles ne comprenaient pas, pas encore. Trois années plus tard elles eurent leur réponse. Pas sûr que ce soit ce qu’elles aient voulu. Leur relation changea. Yekaterina se renferma un peu plus, se distançant des autres et Viktoriya décida d’avancer seule. Sa curiosité l’emportait. Des quatre enfants elle fut celle à revenir vers leur père le plus rapidement. Maxim, comme Yekaterina, avait mis quelques semaines à réfléchir avant de reparler à son père. Yuriy avait mis quelques années, il avait fallu que Viktoriya le piège pour qu’il ait une vraie discussion avec leur père. Elle-même n’en avait rien à faire. Le passé était le passé et s’ils avaient fondé une famille après ça, n’était-ce pas le plus important ? C’est peut-être aussi pour ça qu’elle est la plus volage des quatre. Rencontrer un homme passer une bonne soirée avec et le quitter le lendemain, elle n’y voyait aucun inconvénient.

Niveau scolarité, les jumelles étaient dans le haut du panier. Comme Yuriy et beaucoup moins comme Maxim. Tout leur était facile ou plutôt, leur curiosité faisait qu’elles travaillaient beaucoup sur les cours à venir et d’autres sujets. Bien sûr, au lycée chacune choisit sa voix. Yekaterina partit sur une voix plus stable en faisant des études pour intégrer l’administration. Alors que la soif de connaissance de Viktoriya n’avait pas disparue. Elle intégra un cursus sur la science médico-légale à l’université de Chicago. Son dada à elle a été l’ADN et la génétique. Mais toujours aussi avide de connaissances elle tarda à se spécialiser accumulant les cours. Dans les différentes spécialisations, l’ADN, l’étude des fluides biologiques et la toxicologie étaient ses favorites. Tandis que l’odontologie, l’entomologie et anthropologie étaient les spécialisations les moins attractives. Elle obtenu le Bachelor Degree à 20 ans sans aucun problème et se lança dans un Master Degree qui la ferait poser un pied dans la vie active. C’est là que les choses devinrent intéressantes. Elle commença à travailler pour la police scientifique en parallèle de ses études. Cela avait quelque chose d’excitant. Elle travaillait sur l’ADN. Une fois la formation reconnue par l’entreprise, elle put faire elle-même les recherches et séquençage ADN pour identifier victimes et criminels. Durant la première année elle n’avait fait que ça ou presque. Tout tournait autour de ses études pour l’obtention de son diplôme et d’une place à long terme dans la police scientifique. Mais durant sa deuxième année une idée de thèse émergea plus sérieusement dans son esprit. Les marqueurs génétiques au sein d'une famille et comment retrouver les liens de parenté entre deux ADN. Et non pas juste le lien de parents à enfants. Et en garder la justesse, c’était ce qui serait le plus dur.

Niveau sentimental, Viktoriya a vécu sa première histoire d’amour à treize ans. Les sentiments d’excitation, d’appréhension quand ils se tenaient les mains les premières fois ou lors des premiers baisers très chaste par rapport à ce qu’elle fait aujourd’hui. Mais tout cela reste de très bons souvenirs. Elle eut son premier rapport à dix-sept ans, le résultat fut mitigé. Surtout avec son petit-ami qui la lâcha le lendemain. Elle fut très vexée. Elle fit donc le mur le soir-même pour sa première visite dans North Side de nuit. Elle profita de son apparence qui la rendait passable pour une personne majeure pour se promener au pif. Elle profita de la nuit pour être libre. Elle s’arrêta devant le The Male où elle se fit rebiffer. Elle vagabonda au gré du vent. Elle finit par prendre le chemin du retour. Ses parents l’attendaient sur le pied de guerre. L’adolescente reçue la plus grosse soufflante de sa vie et elle fut mémorable. Elle était vexée, mais avec du recul ce devint un souvenir amusant. Elle continua à avoir diverses relations amoureuses et une fois majeure elle retourna au The Male et adora l’ambiance. Les hôtes, le barman, les musiciens, elle se sent à son aise et fait complètement le vide. Ce qui lui permet de complètement décompresser et se changer les idées. Un plaisir incommensurable en toute circonstance. C’est pourquoi elle le visite toujours et encore malgré qu’elle travaille officiellement pour les forces de l’ordre.

Petit point existence de la famille proche, Sergeï est un homme de 62 ans. C’est maintenant un auteur reconnu. Il est toujours encore très séduisant et charmeur, malgré une fidélité sans faille pour son époux. Grirogy est un homme de 60 ans. Il ne travaille plus depuis peu, mais s’investit toujours dans la communauté. Il rend service et aime se rendre utile. Sociable et bon avec les autres, il donne toujours une pièce aux SDFs. Maxim est un homme calme, tendre, bosseur et charmeur. Il n’est guère étonnant qu’il ait réussi à avoir une place (et à la conservé malgré le cap des 40 ans passé) dans le vaste monde du show-buisness. Acteur dans une série les plus visionnée de son époque, il ne vit plus à Chicago depuis longtemps. Mais il y revient pour les fêtes de famille. Il est toujours et encore très attaché à sa famille malgré son besoin de bouger et de liberté. Yuriy est un homme difficile à comprendre. Peu expressif, il cache ses émotions derrière une façade distante et froide. Mais il est plutôt du genre à se donner à 100% pour une cause. Au travail ou en privé il tentera toujours de ne pas vous vexer et de s’exprimer correctement. Il est devenu avocat spécialisé dans la famille. Le crime organisé n’est pas son dada, il ne peut être l’avocat d’une crapule. Il préfère largement plonger dans les histoires de divorce, d’adoption et autres histoires de famille. Il s’est marié et a fondé une famille vivant actuellement à Downtown. Yekaterina est une jeune femme stricte avec elle-même et les autres. Si elle ne cherche pas votre sympathie, elle se montrera distante, froide voire dédaigneuse.  Elle n’aime pas l’inconnu, bien qu’enfant curieuse aujourd’hui tout ce qui sort de son domaine de confort est quelque chose qui l’effraie. Et dans tout ça, les relations avec les gens est la chose qui lui font le plus peur. C’est pourquoi elle vit encore et toujours avec ses parents dans West Side. Mais elle travaille quand même. Elle bosse dans l’administration de l’hôpital.

Viktoriya, elle, travaille au laboratoire de la police scientifique. Elle a pris du galon et est devenue une biologiste responsable du secteur technique en génétique. Elle avance sur sa thèse doucement mais sûrement. Elle est une supérieure intransigeante avec ses subordonnés. Les erreurs sont difficilement pardonnées, malgré le fait que l’erreur est humaine et que cela donc est une occurrence régulière. Elle est stricte, mais juste. Chacun est égal. Enfin il serait plus juste de dire qu’un subordonné est un subordonné et un supérieur est un supérieur. Elle ne voit pas le gabarit d’un thérianthrope comme étant d’une importance. Ayant l’habitude avec son frère et son père, elle résiste plutôt bien aux gros gabarits qui tentent de la soumettre. Elle en a d’ailleurs horreur. Seules les compétences réelles comptent dans le travail. Et même dans la vie privée.


Informations


Autre chose : La jumelle a un vava. Popola de Nier.
As-tu bien lu le règlement? : Oui
Comment as-tu découvert ce forum? : DC ♪
C'est quoi ton avatar ? : Devola, Nier
As-tu lu les manga Love Pistols ? : Yep
Regardé les OAVs ? :Yep
Changerais-tu quelque chose? : Nope
Revenir en haut Aller en bas
Rory Jefferson
Viktoriya Jarkov, police scientifique Ju5b
Race : Canidé - Amstaff bleu - Petit gabarit
Féminin
Dominance : Baguettes chinoises 8)
Humeur : Bordélique
Emploi : Dealeuse des Bastardos, indic' chez les flics
Localisation : DTC
Messages : 124
Points rp : 24
Canidé voleur de plaid ••
Rory Jefferson
Canidé voleur de plaid ••



Lun 16 Sep - 11:53
Re-bienvenue~

  • Au niveau du rapport origines et race, le chat forestier ne se trouve pas en Russie ! Du coup il serait intéressant de mentionner les origines de la "mère" de Viktoriya pour expliquer son animal. (Sinon, en "chat sauvage" tu peux également trouver le manul ou le chat-léopard dans cette zone géographique, si tu veux rester sur un petit félidé.)

  • Pour le groupe, sans hésiter tu intègres la Chicago Police Department ! Même si tu n'es pas policière à proprement parler, tu travailles pour eux. ^^

  • Au sujet de l'histoire, il faudrait que tu précises ta chronologie un peu plus ! Quand est-ce qu'elle a eu son premier diplôme, puis le deuxième, a quel âge elle a intégrer le CPD, etc.
    De plus, il faut savoir qu'au The Male (comme la grande majorité et établissements US vendant de l'alcool) on demandera automatiquement l'ID card de ton personnage pour qu'elle puisse rentrer ! Donc même si elle fait plus mature, à 17 ans et alors qu'elle n'est pas une habituée, on lui demandera forcément sa carte ! Il faudrait donc qu'elle est au moins de faux-papiers pour pouvoir rentrer ! Sinon ça sera à 21 ans !


Voilà !
Bonne correction =3

_________________
Viktoriya Jarkov, police scientifique 81q0

T'as pas une clope, Invité ?



Revenir en haut Aller en bas
Viktoriya Jarkov
Viktoriya Jarkov, police scientifique H0xs
Race : Félidé, petit gabarit, manul
Féminin
Humeur : Franche
Emploi : Membre de la police scientifique de Chicago – Biologiste responsable technique en génétique
Messages : 9
Points rp : 9
Félidé mangeur de croquettes ♫
Viktoriya Jarkov
Félidé mangeur de croquettes



Sam 28 Sep - 0:07
Normalement j'ai fait les modifications
N'hésite pas à me redire si j'ai fait une connerie.
Des bisous ♥

_________________
Viktoriya Jarkov, police scientifique Owil
Merchi Rory ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Game Master
Viktoriya Jarkov, police scientifique J7v1
Race : PNJ - Maître du jeu
Autre
Messages : 267
Points rp : 3
PNJ super stalkeur ↕
Game Master
PNJ super stalkeur



Sam 28 Sep - 20:37
C'est tout bon!

Tu peux jouer l'hôtesse avec les flics! Je crois que c'est pas ça....


Tu es validé(e).

A présent tu peux aller faire un tour sur le forum pour faire ta fiche de liens, si l'envie t'en dit, puis ta fiche de RPs, qui te permettra de savoir quels rps sont en cours ou finis ou abandonnés etc.
Tu pourras également allé voir les demandes de RPs pour débuter ton aventure sur le forum et pense aussi à faire une demande de logement si tu ne veux pas dormir à la rue~

_________________

Pensez à voter toutes les 2h pour gagner des points de vote !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: